Oui ! Le diagnostic du Docteur BOUCHE est bon !

« Lambersart Papers » publie le 10 décembre 2020

Voilà 2 jours, la Voix du Nord se faisait l’écho de la colère du Sénateur Marc-Philippe DAUBRESSE, ancien Maire de Lambersart et sa remplaçante, Christiane KRIEGER, élue au même poste en décembre 2017, après avoir occupé pendant les 4 années précédentes les fonctions d’adjointe aux finances, en lieu et place du 1er adjoint Christophe CAUDRON.

Il semble qu’aujourd’hui, la véritable question à se poser, c’est :

« Quels sont donc ceux qui devraient être en colère ? Qui seront les payeurs des pansements ? »

Le nouveau maire de LAMBERSART, Nicolas BOUCHE, lors de son interview paru dimanche et lundi n’a fait que le bilan de la situation qu’il a trouvée en juillet de cette année.

La Chambre Régionale des Comptes, dans son rapport de synthèse des finances de la ville pour les années 2011 à 2016, exposé à l’ensemble du Conseil Municipal le 5 décembre 2017, annonçait déjà la couleur :

A plusieurs reprises, « Lambersart Papers » également avait dénoncé cette situation financière catastrophique. Situation confirmée à présent par le nouveau Maire de Lambersart, Nicolas BOUCHE.

Quand Nicolas BOUCHE annonce que la dette atteint aujourd’hui les 18M€ ! C’est vrai !

Au 31 décembre 2019, la dette à Lambersart s’élevait à 17,662 M€ (630€/h) alors qu’au 31 décembre 2013, au début du mandat, elle ne représentait que 13,728 M€ (557€/h). La rénovation du PACOT-VANDRACQ était pratiquement achevée, le Colysée, quant à lui, était terminé depuis belle lurette.

En revanche, la fameuse « gestion dynamite du patrimoine », chère à DAUBRESSE, n’avait pas encore frappée…Cette gestion s’est traduite par la vente de bijoux de famille appartenant à la ville au stade Guy LEFORT (4529 m² à 397€/m²) et aux Serres CASIER (255m² à 239€/m²) à hauteur de 2,5 M€ alors que bizarrement les 303m² de la Trésorerie, situés au PACOT-VANDRACQ étaient vendus à un bien meilleur prix 495€/m² alors qu’il fallait la démolir.

Déjà fin 2015, vendre à tout prix devenait impératif pour éviter une catastrophe encore plus grave, d’où la garantie à 1ère demande (voir ci-dessous) ….

Alors direz-vous 17,662 M€ ce n’est pas 18 M€ ! Le maire en exercice aurait-il forcé le trait ?

Bien non car à cette dette de 17,662 M€, il faut encore y ajouter les 800 000€ empruntés par le CCAS qui ne possède pas de ressources propres, il fonctionne grâce aux subventions de la ville. …

Alors, quand Nicolas BOUCHE annonce que les caisses sont vides, c’est aussi vrai !

D’ailleurs le 11 octobre 2019, le comptable public avait également évoqué cette situation plus qu’inquiétante à l’ensemble des Conseillers Municipaux. Face à cette dure réalité, la majorité municipale avait d’ailleurs éclatée.

La Voix du Nord avait titré :

En résumé, Nicolas BOUCHE a bien dit la vérité à ses administrés !

Chers lecteurs, il vous suffit de relire les articles relatifs aux finances de la ville, parus dans ce blog, pour comprendre quels sont ceux qui devraient être en colère, aujourd’hui !

Une situation financière catastrophique et ce, malgré une augmentation déguisée de la taxe d’habitation, dénoncée par « Lambersart Papers » en janvier 2019, dans un article intitulé : « L’entourloupe des Maires ».

Une dure réalité que 43% des contribuables lambersartois ont pu vérifier le mois dernier en réglant leur Taxe d’Habitation. Malgré le paiement anticipé de 1,8 M€ de la société ATREO en 2016, couvert par une garantie à 1ère demande qui aura coûté à la ville aux environs de 150 000€ (Intérêts et charges). Une sorte d’emprunt déguisé car absolument nécessaire à l’équilibre budgétaire de l’exercice 2016.

Une situation financière qui s’est davantage dégradée par les 160 000€/an d’amendes préfectorales infligées à la ville à partir de 2017, pour ne pas avoir atteint ses objectifs de la Loi SRU en ne construisant pratiquement aucun logement conventionné au cours du mandat.

L’Agenda de mise en accessibilité des bâtiments communaux (AD’AP) pour les personnes à mobilité réduite n’a jamais été respecté. La programmation de ces travaux a servi de variable d’ajustement budgétaires ! Le décalage entre la programmation et la réalisation des travaux était abyssal.

Fin 2019, il restait 72,43% des 5 044 289€ de travaux à réaliser.

Sur la période 2016-2024, DAUBRESSE et KRIEGER ont « repoussé le tas de sable » : 45% du temps écoulé mais 25% des travaux réalisés.


Un joli cadeau de bienvenue pour la nouvelle équipe municipale !!!

Mais après ça, selon vous, quels sont donc ceux qui devraient être en colère ? Qui seront les payeurs des pansements ? 

Pour bien tout décortiquer lire les articles prémonitoires annonçant cette situation financière catastrophique publiés par « Lambersart Papers » (à relire absolument) :

12/10/2018 La Chambre Régionale des Comptes s’exprime

15/10/2018 Taxe d’Habitation : douche froide pour les contribuables Lambersartois !

17/10/2018 Pas de pot pour les dindons de la taxe

15/01/2019 L’entourloupe des maires

20/03/2019 Un rapport d’Orientation Budgétaire ni fait ni à faire !

02/10/2019 La vie démocratique à Lambersart n’est pas un long fleuve tranquille

11/10/2019 Conseil Municipal de Lambersart « La Bérézina« 

12/10/2019 Conseil Municipal de Lambersart « Mascarade immobilière »

02/11/2019 DAUBRESSE : Mensonge et Supercherie fiscale volet 1 (double enquête KLOPFER).

03/11/2019 DAUBRESSE : Mensonge et Supercherie fiscale volet 2 (Girouette fiscale).

15/02/2020 La majorité aura tout fait (Augmentation de la dette et des impôts, vente des bijoux de famille).

Nicolas BOUCHE fait bien de dénoncer à travers la presse cette situation financière dégradée. Les Lambersartois ont le droit de connaître la vérité.

Commander un audit financier et patrimonial auprès d’un cabinet reconnu permettrait d’éviter, à l’avenir, les colères surjouées.

A présent, quittons les finances pour aborder l’entretien du patrimoine.

Dans l’article de la Voix du Nord paru le 8 décembre,

Mme KRIEGER annonce que seule l’école WATTEAU est en simple vitrage. Elle doit avoir la mémoire courte…

Oublie-t-elle volontairement les 2 façades du Centre de Gaulle ?

N’est-il pas scandaleux de lire dans cet article que Marc-Philippe DAUBRESSE et Christiane KRIEGER considèrent que l’entretien du patrimoine de la ville a été très bien mené ?

Constatons l’état de la 2ème Maison du Peuple de la ville, le Château BONTE ou Centre de Gaulle qui en est un vivant exemple.

Est-ce qu’un propriétaire Lambersartois réaliserait un entretien de son bien immobilier à moitié ?

C’est pourtant ce qu’appellent nos deux anciens Maires, dans la Voix du Nord, bien entretenir son patrimoine, et qualifient les propos de Nicolas BOUCHE de véritable scandale !

En effet, la rénovation du « Château BONTE » (Centre de Gaulle) planifiée par autorisations de programme et Crédits de paiements (restauration planifiée) étalée de 2007 à 2012, a réellement débutée en 2009.

En 2011, la rénovation de 2 façades, (ravalement et changement des huisseries) et la moitié de la toiture étaient pratiquement achevées pour un montant global de travaux de 623 256,80€.

Dans un 1er temps, le maire à l’époque, Marc-Philippe DAUBRESSE, décide de repousser les travaux prévus en 2013 à 2014. Puis, il récidive dans ses programmations en 2012 et 2013, plus de travaux avant 2016. Pourtant, il en restait pour 1 464 743,20€.

Effectivement, aucun travaux n’ont été entrepris en 2013. Mais en fin d’année 2014, contrairement à la planification, Mme KRIEGER, adjointe aux finances, fit discrètement disparaître l’autorisation de programme. La majorité municipale avait décidé de repousser définitivement le tas de sable et de l’abandonner aux suivants.

Le 1er avril 2015 (Surprise du poisson), lors de la présentation du Budget Primitif, Olivier FAUCHILLE interroge Marc-Philippe DAUBRESSE à ce sujet. Les élus d’opposition avaient constaté l’absence de cette autorisation de programme inachevée.

Le maire répond sèchement :

« C’est un choix politique Monsieur FAUCHILLE ! »

Voilà ce que d’aucun appelleront : « bien entretenir son patrimoine ! »

Aujourd’hui, 8 ans plus tard, le château BONTE en est toujours au même point qu’en 2012. C’est le pourquoi, DAUBRESSE et KRIEGER expriment leur colère dans la Voix du Nord et estiment que les propos de Nicolas BOUCHE sont scandaleux, mensongers et calomnieux

Après ça, selon vous, quels sont donc ceux qui devraient être en colère et qui seront les payeurs des pansements ?

Pour être complet, il faudrait encore rajouter, à cette ardoise déjà particulièrement bien salée, les 1,46 M€ de la rénovation du Château BONTE.

En effet, après ces 8 années sans travaux, les 2 façades et la moitié du toit non rénovées, ne sont probablement pas en très bon état ! Tôt ou tard, il sera nécessaire d’engager ces travaux, faute de quoi, les services techniques de la ville risqueraient de prendre l’eau avant la fin de ce mandat.

Articles à lire ou relire :

14/02/2018 La location des salons du Centre de Gaulle (on rénove l’intérieur)

05/06/2019 Il va y avoir de la Rumba dans l’air à l’Hôtel de ville

« Lambersart Papers » n’abordera pas dans cet article, la propreté passée de « Lambersart la Jolie » mais plusieurs articles publiés au cours du mandat y font références…

12 et 19/09/2019 Lambersart respecte-t-elle ses défunts ?

A présent, nous voilà au bout de ce tour d’horizon du mandat « DAUBRESSEKRIEGER » et la question demeure, vous seul êtes juge :

« Qui donc aujourd’hui devraient être particulièrement en colère et qui seront les payeurs de demain ?« 

« Lambersart Papers » espère que vous aurez deviné !

Et vous dit à bientôt …

Une réflexion sur “Oui ! Le diagnostic du Docteur BOUCHE est bon !”

  1. J’en ai assez de ces règlements de compte.
    Mr Bouche devait connaître la situation financière avant de faire des promesses tous azimuts…maintenant il se presse dans les médias pour distiller une vengeance, et des accusations déguisées…et abandonner son programme..
    Il n’y a plus de sécurité à Lambersart, plus de lumière la nuit.
    Et une police municipale absente, et des achats inconsidérés en garage à vélos,
    Et de plantation d’arbres, et autres. Et j’oublie les pistes cyclables…la ville est quand même agréable, et on attend pas apres Bouche pour faire du lien social et de la transition écologique…. et de l’humanité qu’il ne possède pas.
    Le personnage Bouche ne m’intéresse pas, c’est un maire à mi temps…
    Bien sûr la gestion a été plus que mauvaise de l’ancienne majorité..
    La voix du nord est pro bouche et son équipe de bras cassés est à son image.
    Il a été élu par défaut… oui, certes pour un changement.. nécessaire..
    Ce type je ne l’aime pas et je l’assume…
    Quant aux ex Daubresse, je m’en fous…
    Il est désolant que vous reveniez dans le débat passé .?…
    Alors que la crise sanitaire, sociale, économique, mal gérée par des macronistes incompétents bouffe les français, et la députée de la 4ème nord brille par une absence totale, et qui ne sert à rien….
    J’en ai assez des propos de Bouche, et de sa clique et des anciens, qui se foutaient de tout le monde…
    Cette mairie est d’une tristesse totale..
    Bien sûr le changement était nécessaire, mais vous en avez bien profité tous et toutes….en 2014 Mr Bouche n’a même pas siégé au conseil municipal, et a fait gagné MpDaubresse…
    Avec mes regrets, mais je me fous de Bouche et de l’ex équipe Daubresse…
    Il faut arrêter… Mr Cousin, je l’apprécie… et je le respecte, et son ex équipe aussi.. mais pas bouche ….. qu’il aille se faire voir..
    Teddy Milowski …
    P 06 99 99 32 48
    Mail teddy.milowski@wanadoo.fr

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s