Démocratie participative ou Campagne électorale ?

« Lambersart Papers » du dimanche 15 décembre 2019

Est que certaines mauvaises habitudes  de Marc-Philippe DAUBRESSE perdureraient ?

L’inspecteur Harry vient d’apprendre par ses indics que Mme le Maire, Christiane KRIEGER,  et 2 de ses adjoints, Claudie JILCOT et Patrice RIBEAUCOURT, ont organisé une réunion de démocratie participative impromptue sur le thème de la sécurité, ce vendredi 13 décembre 2019 dans la salle Caloone en Mairie avec la participation de la Police Nationale pour les habitants des rues Messager et Gounod du quartier de La Cessoie.

IMG_16221

Cette réunion répond probablement à des soucis spécifiques rencontrés dans ce quartier, en particulier dans les rues concernées. Néanmoins, cette manière de procéder dégage étrangement une désagréable odeur de déjà vue.

S’agit-il d’une réunion organisée par Madame le Maire ou s’agit-il d’une réunion de campagne électorale au profit de la candidate Claudie JILCOT ?

Cette question rappelle de mauvais souvenirs. D’une part, ce type de réunion spécifique ne se pratique pas habituellement et, d’autre part, la salle utilisée pour la réunion ne se loue pas.

Pourquoi donc de mauvais souvenirs ? ……On prend les mêmes et on recommence !


Au cours du dernier trimestre 2013, alors que la campagne électorale des élections municipales montait en puissance, c’est plus de 6 réunions de fausse démocratie participative qui avaient été organisées, par le Maire de l’époque. Réunions sorties du diable vau vert, organisées au pied levé avec pour cibles les habitants de certaines rues de la ville sur un thème proche à celui utilisé aujourd’hui :

« Parler des problèmes de la rue« .

Le grand organisateur de cet engouement soudain pour la démocratie participative n’était autre que le futur candidat à la mairie, Marc-Philippe DAUBRESSE, mais également le Maire en poste.

Marc-Philippe DAUBRESSE libre

La confusion des genres était particulièrement probante car en entête, le candidat Marc-Philippe DAUBRESSE invitait bien les habitants mais en revanche, il signait ces invitations Monsieur le Maire !

2013-09-30 InvitationDuthoit Moraes

Ces invitations, aux relents de démocratie participative, ne s’adressaient plus aux différents quartiers comme à l’accoutumée mais à certaines rues ciblées au sein de ces quartiers.

2013-10-16 Delecaux, Pasteur, DeRycke, Tassigny, Champ Courses  2013-10-17 Bourg, Leclerc, Hippodrome

Rues : Delécaux, Pasteur, De Rycke,     Bourg, Leclerc, Hippodrome

De Lattre de Tassigny, Champ de Courses

2019-11-20 Lille, Crespi, Ste Alban  2019-12-06 Trulin, AFN, 11 novembre, Lenglet, Levasseur, Vilain, Gay Lussac, Curie, Mariotte

Rues :  Lille, Crespy, Saint-Alban     rues Cité Familiale et Briqueterie

2019-11-27 Carnoy, Bonte au Centre De Gaulle

C’est lors de cette invitation, le mercredi 27 novembre 2013 que le Maire, Marc-Philippe DAUBRESSE, a loué à son ami le candidat, Marc-Philippe DAUBRESSE, les salons du Centre de Gaulle alors que le Conseil Municipal n’avait, à cette époque, jamais encore envisagé de les louer…….

D’autres réunions ont eu lieu comme pour la rue Hector BERLIOZ mais malheureusement, l’inspecteur Harry n’en a pas obtenu les preuves formelles, la rédaction ne peut donc pas en faire état ici.

Les salons situés au Centre de Gaulle, utilisés lors de cette réunion organisée en vue des élections municipales par le Candidat Marc-Philippe DAUBRESSE n’auraient jamais dus être loués car ils ne figuraient ni sur le règlement de location des salles municipales, ni sur la grille tarifaire de l’année 2013.

Le 16 avril 2014, Marc-Philippe DAUBRESSE, nouvellement élu Maire le 30 mars 2014, s’est empressé de valider la décision n° 6994 qu’il avait prise le 26 décembre 2013 en tant qu’ancien maire et candidat, à l’insu de son plein gré, du Conseil Municipal du mandat précédent…..En pleine période électorale, cela va de soit alors qu’il était lui-même candidat à ce poste.

Le Maire loue, le 27 novembre 2013, les salons du Centre de Gaulle au candidat « DAUBRESSE« , sans l’aval du Conseil Municipal en place. Le Maire DAUBRESSE décide seul de cette octroi de salle le 26 décembre 2013 soi 1 mois plus tard et, cerise sur le gâteau, il n’informe de cette prise de décision le nouveau Conseil municipal qu’une fois réélu  le 16 avril 2014…..

Eh oui la Mairie lui appartient ! Il fait ce qu’il veut !

 2013-12-26 Décision du Maire n°6994 CM du 16-04-2014

 Décision n° 6994 Articles L2122-22 et L2122-23 du PV Conseil Municipal du 16/04/2014

« Location des Salons 1 et 2 du Centre Charles de Gaulle à Monsieur Marc-Philippe DAUBRESSE, le soir du mercredi 27 novembre 2013. Le prix de la location de la salle est de 155€.« 

Quid, s’il n’avait pas été réélu ??? Cherchez l’erreur !

Le Maire en exercice, Marc-Philippe DAUBRESSE, décide donc à postériori, le 26/12/2013, de justifier la location des salons 1 et 2 du Centre de Gaulle au candidat Marc-Philippe DAUBRESSE.

Salons pour lesquels le Conseil Municipal n’avait à aucun moment autorisé leur location et encore moins tarifé leurs montants par le vote d’une délibération. C’est donc de façon tout à fait arbitraire que le Maire en exercice, Marc-Philippe DAUBRESSE, a loué au candidat à l’élection de Maire, Marc-Philippe DAUBRESSE,  ces salons à un prix décidé par lui seul.

A l’époque, cette manière de procéder, un tantinet cavalière, est venue renforcer  les soupçons du caractère électoral de ces  réunions.

De plus, les entêtes des invitations, libellées Monsieur Marc-Philippe DAUBRESSE (sous-entendu Le candidat) ainsi que les signatures, en tant du Député Maire en exercice, ont probablement semé le doute chez certains Lambersartois invités et ont mis également en exergue le caractère électoraliste de ces réunions organisées au cours du dernier trimestre 2013.

Le Maire, Marc-Philippe DAUBRESSE, candidat à sa propre succession, a masqué ces réunions électorales aux invités Lambersartois à travers un faux motif de démocratie participative car, au cours du mandat, aucune des réunions de démocratie participative n’avaient eu lieu sous cette forme.

Enfin, la forme spécifique personnalisée et informatisée de l’adressage des invitations des enveloppes pourrait laisser à penser qu’un fichier informatique concernant la population Lambersartoise ait été utilisé pour cette occasion.

Enveloppe Dominique

Enveloppe Mme et Mrs Laburiau

Enveloppe Mmes DELESALLE

 

S’agissait-il d’une utilisation des listes électorales  ?

Probablement que non car, sur certaine invitation, il s’agit du nom matrimonial et non du nom de jeune fille.

S’agissait-il plutôt d’un autre type de listes municipales comme la liste canicule du Centre Communale de l’Action Sociale (CCAS) ?

En effet, certaines invitations ont fait apparaître le prénom et pour la destinataire du courrier présenté ci-dessous, c’est bien son nom matrimonial qui a été utilisé par le candidat Marc-Philippe DAUBRESSE.

Enveloppe Paulette BAERT

Enfin un dernier constat demeure encore aujourd’hui une énigme ?

Sur certaines de ces invitations, l’utilisation d’un timbrage automatique a été constaté alors que pour d’autres les lettres ont été déposées directement dans les boîtes des invités.

Sur le cachet de la Poste il est fait mention d’un numéro de référence identique :

« HP 139159« .

A quoi correspond-t-il ?

De plus, la date du 03-03-14, figure sur le cachet du Centre de tri  « LESQUIN LILLE PIC NORD« , alors qu’à notre connaissance la réunion concernant l’avenue du Maréchal Leclerc s’est effectivement déroulée le 17 octobre 2013 ?

Tandis que la date de la réunion incluant la rue Hector Berlioz, nous reste encore aujourd’hui inconnue.

A l’époque, lors des résultats de l’élection en mars 2014, compte tenu de la faiblesse de l’écart de voix entre les candidats, il avait été même envisagé de déposer un recours auprès du Tribunal Administratif, persuadés que le candidat DAUBRESSE n’avait pas inscrit la totalité de ces réunions improvisées dans ses comptes de campagne….

Cette idée fut néanmoins abandonnée car le candidat de l’opposition, Yvon COUSIN, ne voulait pas passer pour un mauvais perdant aux yeux des Lambersartois.

Aujourd’hui, l’inspecteur Harry ne peut malheureusement toujours pas répondre à cette question lancinante  :

« A l’époque, Marc-Philippe DAUBRESSE avait-il inscrit la totalité de ces réunions dans ces comptes de campagne ? »

Ce n’est donc qu’après les élections municipales de mars 2014 que les délibérations faisant état de la décision du Maire n°6994, prise le 26 décembre 2013, du nouveau règlement des salles et de la nouvelle tarification faisant apparaître la location des salons du Centre de Gaulle, ont été soumises aux votes du nouveau Conseil Municipal….

Force est de constater  que cette manière de faire peut se résumer ainsi :

« Je fais ce que je veux, le Conseil municipal enregistre »

2014-06-23 Tarifs Location salles 1

2014-06-23 Délib 24 Tarification salles Année 2014 suite

La tarification de la location des salons n’a été effective que 7 mois plus tard après le vote du Conseil Municipal du 23 juin 2014.

C’est pourquoi, fort de cette désagréable expérience, le candidat Olivier FAUCHILLE, du groupe « Lambersart Gagnant« , a réagi immédiatement dès qu’il a eu connaissance de ces nouvelles invitations en adressant un communiqué à la presse et en écrivant une lettre de mise en garde à Mme le Maire.

Communiqué adressé à la Voix du Nord par Lambersart Gagnant

« Nous prenons acte de l’organisation par Madame JILCOT, adjointe au maire et candidate aux élections municipales de Lambersart de 2020, d’une « réunion de terrain » concernant son propre quartier, le vendredi 13 décembre 2019 : cette réunion se veut à caractère municipal, alors qu’elle présente les caractéristiques d’une réunion de campagne électorale, à trois mois des élections municipales.

Nous sommes d’ailleurs frappés de la coïncidence avec notre propre réunion de campagne, sur le même thème de la sécurité, déjà prévue le jeudi 12 décembre sur le même quartier ! 

la réunion du 13 décembre apparaissant pour le moins précipitée, les invitations étant datées du 9 décembre.

Nous réclamons donc que la réunion du 13 décembre organisée avec des moyens municipaux soit réintégrée dans les comptes de campagne de Mme JILCOT.

« Pour Lambersart Gagnant« 

Olivier FAUCHILLE

Copie de la Lettre adressée à Mme le Maire

2019-12-10 Lettre à Mme le Maire Olivier Fauchille

Il ne faudrait quand même pas que la candidate du groupe « Lambersart Passion« , Claudie JILCOT, réutilise la même ficelle de mélange des genres……

« Lambersart Papers » vous dit à très bientôt….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur “Démocratie participative ou Campagne électorale ?”

  1. Je ne suis plus actif sur les réseaux sociaux.
    Écoeuré par certains candidats.
    Je condamne ces faits, bien sûr.
    Je suis plus particulièrement à distance la campagne de Mr Fauchille..
    Je ne soutiens plus Lambersart avec vous, avec d’autres Lambersartois, qui se refusent de cautionner la future liste soutenue par LREM, nous laissons passer la fin d’année. Ces personnes se souviennent du dévouement de Mr Cousin à leur égard, lors de son mandat de 1er adjoint, et par conséquent voteront en mars 2020 pour Mr Fauchille.
    Cela s’appelle les futurs votants silencieux..
    Bien cordialement à vous tous et toutes.
    Teddy Milowski
    P 06 99 99 32 48
    Mail teddy.milowski@wanadoo.fr
    Bien sûr une visite en janvier 2020 à votre permanence est prévue…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s