Conseil Municipal de Lambersart « La Bérézina »

« Lambersart Papers » on vous dira tout publie le 11 octobre 2019

Un Conseil Municipal explosif !

20h30, de mémoire de Conseiller du jamais vu, hier soir au Conseil Municipal de Lambersart, une salle comble, des Lambersartois remplissant le hall pourtant, tout avait été fait par Mme le Maire pour les décourager : heure tardive, ordre du jour volumineux…. (36 délibérations) plus de 5h00 de débats.

2019-10-09 CM Photo

Mais 4 délibérations à consonance financière ont suffi à mettre le feu aux poudres !

La majorité municipale a explosée : 5 adjoints, 4 Conseillers délégués et une conseillère se sont opposés à Mme le Maire….

Il est vrai que les 4 délibérations en question étaient particulièrement contestables, des motifs flous, de nombreuses interrogations restées sans réponses, de grandes incertitudes financières, tous les projets immobiliers contestés par la population….

3 délibérations relatives au budget de la ville, les 6, 7 et 8 ainsi que la délibération 19 concernant l’immobilier.

La délibération n°6, prévoyant le retrait d’une délibération votée en mars 2019 concernant la mise en provision de 1 948 000€ pour risque contentieux, fut le théâtre du 1er combat. Les élus d’opposition de « Lambersart le Cœur en Plus » après avoir dénoncé le flou qui entoure ce cadeau unilatéral de la société ATREO, décident de ne pas participer à ce vote suivant le principe bien connu :

Quand c’est le flou c’est qu’il y a un loup !

Mme le Maire décide dans un 1er temps de retirer cette délibération n°6

Enregistrement des débats :

 

 

2019-06-24 Lettre ATREO

On constate à travers ce courrier que seul un cercle restreint d’élus est informé

La délibération 7, n’a pas véritablement calmé cette situation explosive.

En réponse à la proposition de recourir à un nouvel emprunt de 2,8M€, Olivier FAUCHILLE et Stéphane ACQUETTE révèlent leurs craintes quant à la situation financières de la ville. L’un annonce un vote contre et l’autre propose un report de cette délibération après une étude prospective des finances.

C’est alors qu’à la grande surprise du Conseil Municipal, Frédéric DEHAEZE se lance dans une tribune politique pour mettre au pilori la dissidence de la majorité sans répondre à la problématique de l’emprunt. Il va avoir cette même attitude à plusieurs reprises tout au long du Conseil sans pour autant s’occuper de l’intérêt général des Lambersartois.

Son intervention a consisté à bombarder Christophe CAUDRON et les dissidents, en leur reprochant de prendre en otage le Conseil Municipal mais, à travers ses attaques politiciennes, il n’a à aucun moment abordé les problèmes budgétaires importants de la ville pourtant l’objet de cette délibération.

Alors, à travers cette attitude, ne serait-il pas lui véritablement l’auteur de cette prise d’otages en confondant Conseil Municipal et campagne électorale ?

Suite à cette attaque, le grand spécialiste des joutes verbales, le Conseiller Marc-Philippe DAUBRESSE, a pris la parole pour réclamer le calme et se lancer dans un exercice de dédramatisation de la situation financière dont il est en grande partie à l’origine.

Photo Voix du Nord DAUBRESSE

Tout va bien mais alors pourquoi donc les caisses sont-elles vides ?

Comme à l’accoutumée, nous n’avons eu droit au petit couplet « moi je » ! J’étais encore ce matin à Paris avec le Ministre Gérald DARMANIN

Malgré que les finances de la ville ne soient pas en danger, il a pourtant mouillé le maillot pour défendre la réalisation de cet emprunt. Il a pris la défense bec et ongles pour que le vote de cet emprunt soit acté, allant même jusqu’à accuser les élus qui voteraient contre de mettre les finances de la ville en péril…

Mais qui donc a dirigé cette ville pendant plus de 28 ans ?

Qui donc est responsable d’avoir mis la ville dans cette situation ?

Ce fut un grand moment politique au cours duquel Marc-Philippe DAUBRESSE est venu nous parler de l’augmentation des fournitures scolaires en masquant l’augmentation de la masse salariale : « comment retourner les responsabilités :

Messieurs les élus soyez sérieux et responsables, votez cet emprunt !

Malheureusement aujourd’hui, sa mayonnaise ne prend plus. Stéphane ACQUETTE répond :

 

 

Christophe CAUDRON propose de reporter cette délibération et réunir une commission finances, Mme le Maire tente vainement de faire adopter cet emprunt mais le groupe « Lambersart le Cœur en Plus » confirme son vote contre et les dissidents maintiennent leur proposition de réunir une commission pour connaître avec exactitude où en sont les finances de la ville.

Déconfite, Mme le Maire à bout de souffle demande une suspension de séance. Il lui faut de nouvelles directives de Marc Philippe  DAUBRESSE pour savoir quoi faire et aussi pour comptabiliser ses voix…

Avant la réouverture de séance, M. Patrice DEROO, comptable du trésor en charge de la gestion comptable des finances de la ville, à la demande de Mme le Maire, témoigne de l’état critique des finances de la ville.

Les caisses sont vides !

Il justifie la nécessité absolue d’adopter rapidement une délibération de modifications budgétaires (Délibération n° 18) car sinon, il ne pourrait plus payer les salaires du personnel de novembre et décembre ainsi que certaines autres dépenses faute de crédits.

Imaginez le choc, la ville de Lambersart dans l’incapacité de faire face à ses dépenses, un risque de mise sous tutelle. On comprend davantage que Marc-Philippe DAUBRESSE ait mouillé le maillot !

Enregistrement de M. Patrice DEROO, le comptable public :

 

 

La Bérézina, une situation financière de la ville de Lambersart désastreuse !

Mais au fait à qui la faute ?

Dans son intervention, M. DEROO dépeint une situation budgétaire très critique au point de n’être plus en mesure de financer les salaires du personnel de novembre et de décembre (Chapitre 012).

En fait, la ville à la nécessité absolue de retrouver la disponibilité des 1 945 000€ mobilisés dans son budget primitif dans le cadre des risques contentieux de la vente des terrains du stade Guy LEFORT. Encaissé en 2016, le produit de cette vente a malheureusement été déjà dépensé au cours des années 2016 et 2017 pour équilibrer les dépenses.  Voilà qui donne du sens au cadeau de la société ATREO.

Néanmoins, ce qui continue à poser question, réside dans son propos. M. Patrice DEROO prétend que le paiement des travaux de l’école PASTEUR est pratiquement terminé et qu’il possède les crédits nécessaires pour finir de les payer.

Alors, à quoi donc servira le nouvel emprunt de 2,8M€ prévu selon Mme le Maire pour financer PASTEUR ?

Vous avouerez que c’est à y perdre complètement son latin.

Malgré l’intervention du Comptable du Trésor, la situation demeure encore très floue c’est pourquoi, le groupe « Lambersart le Cœur en Plus » a décidé de maintenir son votre « contre » ces modifications budgétaires, non pas pour pénaliser les agents municipaux mais pour mettre en évidence cette mascarade budgétaire et rester en parfaite cohérence avec le vote contre du Budget Primitif en mars.

Comme dénoncé en mars, ce Budget Primitif 2019 était bien bâti sur des recettes de ventes de terrain incertaines, ventes que les Lambersartois ont refusées. La méthode sans concertation utilisée par l’exécutif pour ses projets immobiliers y est pour beaucoup. Elle a aussi été très souvent dénoncée.

Chacun ne doit-il pas assumer ces choix et ne pas rendre les autres responsables ?

Mme le Maire rouvre la séance, s’engage à organiser une commission finances rapidement. Puis avec beaucoup d’opportunité, elle utilise l’intervention de M. DEROO pour justifier l’emprunt et soumettre à un vote groupé, les délibérations 6, 7, 8  :

5 votes « contre  » le groupe Lambersart le Cœur en Plus

10 votes « Abstentions  » le groupe majoritaire dissident de Christophe CAUDRON

2 ne « participent pas au vote » : Frédéric DEHAEZE et Corinne FERRIER

18 votes « pour » : le groupe de Mme KRIEGER de la majorité municipale.

Les délibérations budgétaires du Conseil municipal sont donc votées  d’extrême justesse.

Dans un article à paraître prochainement « Lambersart Papers » traitera de la partie immobilière à travers la délibération n°19 consacrée à la vente du terrain PASTEURNADAUD, le mensonge du site GRUSON et l’affaire ATREO……

En résumé, nous avons assisté mercredi soir à l’éclatement de la majorité. Comme à l’accoutumée certains diront que les dissidents sont des infidèles tandis que d’autres estimeront qu’ils ne peuvent plus endosser les errements de la majorité.

A l’aube de l’ouverture de la campagne pour de nouvelles élections municipales, l’horizon semble s’éclaircir, les forces en présence prennent leurs marques.

Mais force est de constater que le bilan du dernier mandat de Marc-Philippe DAUBRESSE, l’ancien Maire, l’ancien Député, l’ancien Ministre, le Sénateur aujourd’hui, imminent gestionnaire et spécialiste de l’urbanisme, candidat à la mairie de LILLE s’avère être un véritable désastre.

Son amie Christiane KRIEGER, placée à la tête de la ville par ses soins en décembre 2017, est la toute première à en faire les frais.

Les finances de Lambersart sont exsangues, le remboursement de la dette dépasse la ligne rouge des 10 années, les marges de manœuvre à présent et à venir fleurent l’inexistence et de nombreux quartiers transpirent la colère.

Sacré bilan : une ville sur la paille avec un horizon assombri et des quartiers transformés en véritables pétaudières.

Les Lambersartois souhaitent beaucoup de courage à leurs amis Lillois

« Lambersart Papers » vous dit à très bientôt

4 réflexions au sujet de “Conseil Municipal de Lambersart « La Bérézina »”

  1. Ahurissant!!! Entre ceux qui, pendant des années, ont suivi et voté les décisions de MPD, ceux qui se rebellent pour placer un ego certain, un boulevard est ouvert desormais pour Olivier avec l’honnêteté, la sincérité, le respect et l’écoute vis à vis des habitants! Faut diffuser largement a mon avis!

    Aimé par 1 personne

  2. Cher Bernard,

    Tu me mets directement en cause dans cette tribune en émettant ton jugement lié à ta façon très personnelle de voir les choses.
    Je m’adresse donc à toi en usant de mon « Droit de réponse ».
    Tes propos sont injustes et diffamants.
    Ils correspondent à ta vison des choses et à ton parti pris. Mais malheureusement tu n’es pas le seul détenteur de la vérité ni de la morale.
    Je me permettrai de rétablir les choses de mon côté.
    Je me permets juste quelques remarques : tu diffuses allègrement tes enregistrements du Conseil Municipal, pourquoi ne diffuses tu pas mon intervention?
    Puisqu’elle n’a pas de sens et n’est que politicienne, tu peux peut être laisser les gens en juger?
    Je me suis élevé contre un procédé parfaitement déloyal, voir immoral, utilisé par des élus de la majorité, qui ont tout voté depuis des années sans discuter, te ridiculisant plus d’une fois d’ailleurs dans leurs prises de parole quand tu posais des questions.
    A 6 mois des élections, les voilà donc touchés par la grâce et d’une prise de conscience nouvelle, qui les fait intervenir en plein Conseil Municipal, alors qu’ils ne s’étaient pas manifestés durant les séances de travail préparatoires et qu’il avaient voté le budget!
    Dans quel but? Exister politiquement?
    N’est ce pas une ficelle un peu trop grosse?
    Le tout en continuant à percevoir leurs indemnités (plus de 50000€ d’argent public tout de même, entre la déclaration de candidature de Monsieur Caudron et le mois de Mars) en évoluant sans gêne dans l’équipe de la personne qu’ils ont élus (La Maire) qui les a nommés et qu’ils trahissent!
    Si vraiment ils sont en désaccord, qu’attendent ils pour démissionner?
    Pourquoi n’est ce pas déjà fait? C’est ce que j’ai demandé en Conseil Municipal .
    Et je pense la question légitime.
    Et j’ai d’ailleurs donné lecture du texte co-signé par les élus de l’équipe de Christophe Caudron, qui condamnait en 2014 un certain Monsieur Yvon Cousin qui avait eu l’outrecuidance de vouloir rester adjoint tout en envisageant l’avenir différemment.
    Tu as oublié comment ces personnes se sont comportés à l’époque ?
    Alors, dis moi Bernard, toi qui arrive à faire des discours de plusieurs minutes pour quelques centimes d’euros sur un budget de plus de 40 Millions d’euros qui ne sont pas justifiés (ce qui a toujours forcé mon admiration), où avais tu rangé ta sagacité légendaire quand tu as pu être spectateur comme moi de cette mascarade, et de ce manque de cohérence dans leur position?
    Et je suis désolé de te dire que je ne partage pas ta vision des choses sur cet emprunt.
    Bien entendu qu’il est le fruit de la responsabilité de la mauvaise gestion de l’équipe majoritaire (dont tous tes anciens ennemis et à priori nouveaux amis dont tu te fais l’avocat sont TOUS responsables), mais il était, vu la situation, tout simplement inévitable.
    Sinon les salaires n’étaient pas versés en fin d’année aux 415 salariés de la ville.
    Comme l’a évoque Monsieur Deroo.
    C’était donc ça votre but?
    Le personnel municipal doit être préservé. Il souffre suffisamment comme ça de la gestion de la ville.
    Ne pas le voter était donc irresponsable.
    Et c’est justement car nous étions dans ce que la politique peut montrer de plus détestable, avec des personnes prenant en otage la ville pour atteindre politiquement leurs adversaires, que je n’ai pas pris part au vote.
    Ce qui exprime que je ne cautionne pas la gestion financière de la ville, mais que je ne cautionne pas non plus les manoeuvres intellectuellement malhonnêtes.
    Si le « groupe Caudron » avait annoncé en début de conseil se désolidariser de la majorité, et avait constitué un groupe politique en renonçant à leurs délégations et leurs indemnités, je ne serai pas intervenu.
    Mais comme ça, non…
    Je me permets une dernière remarque, tu me déclares candidat et en campagne.
    Je suis désolé, contrairement à toi qui fait déjà campagne pour ton poulain, ce n’est pas mon cas.
    Je n’ai pas pris ma décision, elle viendra le moment venu.
    Mais peut être que le silence de ton groupe à ce moment, et ta tribune à charge contre moi ce jour, laisse augurer de futurs accords électoraux en gestation ?
    Bonne soirée.

    J'aime

    1. Tu as fait du Conseil ta tribune électorale, je n’ai jamais dit que ton intervention sur TEFFRI n’avait pas de fond, je vais en parler dans un article à venir. En revanche, faire du Conseil une tribune électorale alors que les sujets budgétaires étaient éminemment plus importants pour l’avenir des Lambersartois , je trouve cela très regrettable. Vous n’avez pas voté sur la délibération n°6 alors qu’il s’agissait de mettre en lumière non seulement les incohérences budgétaires du BP2019 mais surtout le copinage DAUBRESSE-ATREO-BOULANGER. Tu fais partie de la Commission finances mais tu ne t’en intéresse pas. Tu avais écrit ton intervention alors quand tu nous dis que cela n’était pas prévu permet moi dans douter. Le personnel municipal ne sera pas payé avec un emprunt de 2,8M€ car il s’agit de l’investissement et non pas du fonctionnement. Tu as fait le jeu de DAUBRESSE et cela me semble très regrettable car si nous sommes dans cette situation il en est le grand responsable et surtout ce n’était le lieu pour régler tes comptes car tes interventions politiques ne répondaient pas à l’ordre du jour.
      Les accords électoraux, je m’en tapes car je ne me représente pas, tu nous as bien quitté aussi pour pouvoir t’allier avec d’autres peut être avec JILCOT, tout comme tu avais tenté avec DAEMS…Tu fais campagne pour toi non c’est le bien constat qui ressort de ton attitude au Conseil. Bonne journée

      J'aime

  3. Je n’irais pas plus loin dans les discussions car tu te fais ton jugement et il est pour toi la vérité absolue. C’est d’ailleurs ton gros problème.
    Je regrette juste que tu aies une démarche que tu présentes honnête et respectueuse de la vérité (ce qui est tout à ton honneur), mais que tu l’argumentes en faisant des procès d’intention dont la réalité n’existe que pour toi.
    En voici quelques exemples, quand tu dis :

    – « Tu as fait du Conseil une tribune électorale » : Qu’est ce que ça veut dire? Toi tu ne fais pas de politique au sein du conseil? Nous ne sommes pas élus pour défendre nos opinions? Cette assertion est juste un non sens. Evidemment que j’exprime un point de vue politique. Comme toi, et comme tous ceux qui ont reçu un mandat pour ça au sein de ce conseil.

    – « Je trouve très regrettable que tu n’aies pas voté la délibération n°6 (…) Tu fais parti de la commission finances mais tu ne t’y intéresses pas » : Je suis désolé encore une fois de te contredire, mais je n’ai pas voté « Pour ». J’ai pris une position différente et je t’ai expliqué les raisons de ce positionnement. Ce n’est pas tout à fait le même que le tiens, mais il se respecte et il est cohérent avec nos propos. Ce n’est pas plus compliqué que cela.
    De plus, notre positionnement n’y change rien puisque la majorité était acquise. Notre positionnement n’a donc pas fait basculer l’issue du vote.
    Enfin, je ne répondrais pas à la dernière phrase tant elle est une fois encore issue de ton propre jugement. Il suffira aux gens que ça intéresse d’écouter mes précédentes interventions sur le sujet financier.

    – « Le personnel municipal ne sera pas payé avec un emprunt (…) » : Là encore, il suffit d’écouter l’enregistrement qui est en ligne sur ton article. C’est pourtant bien ce qu’explique le comptable public. Evidemment que « techniquement » les salariés ne sont pas payés directement par l’emprunt, néanmoins il en résulte que ce sont bien les salariés qui au bout du bout pouvaient en faire les frais. J’ai trouvé cette prise de risque inacceptable et injuste. Mais tu as le droit de penser le contraire.

    – « Tu as fait le jeu de Daubresse (…) car si nous sommes dans cette situation il en est le grand responsable » : C’est là où je te trouve le plus incohérent. Je m’en explique. D’abord comme expliqué plus haut, mon vote n’a pas influé sur le résultat, je n’ai donc mathématiquement fait le jeu de personne. Quand tu dis que Monsieur Daubresse est le grand responsable de cette situation, je suis bien d’accord avec toi. Mais était il seul? Peux tu me rappeler le nom des derniers adjoints aux finances? Je ne comprends pas comment tu peux accepter et cautionner moralement le double jeu de la nouvelle équipe Caudron. Elle est autant responsable que lui. Ce n’est pas parce qu’ils crient aux loups à 6 mois des municipales que cela les exonèrent de leurs responsabilités, bien au contraire. Car ils ne pouvaient pas ignorer ce qui se passait, tu l’avais suffisamment démontré en conseil. Encore une fois s’ils s’étaient désolidarisés, avaient renoncé à leurs indemnités et avantages pour se mettre en adéquation avec leurs (nouvelles) prises de conscience, je ne serai pas intervenu. Mais là, ce n’était pas possible pour moi…
    Toi, tu sembles prêt à ne pas tenir compte de tout cela, juste parce qu’ils servent désormais momentanément ta cause.
    J’ai l’impression que tu es tellement obnubilé par ton objectif d’atteindre MP Daubresse, que tu es prêt à en oublier d’autres valeurs… Sur le fond, je suis en accord avec toi, mais pas sur la forme.

    –  » Les accords électoraux… ce constat qui ressort de ton attitude au conseil » : Tout cela est le fruit de ton interprétation personnel et de tes affirmations. Il faudra m’expliquer en quoi les interventions d’Olivier, les tiennes ou celles d’Yvon seraient plus nobles et dénuées de tout positionnement partisan, par rapport aux miennes qui ne seraient que politiques et pour faire « mon jeu ». La vérité c’est que nous défendons notre vision de l’intérêt général, et que le débat démocratique impose de respecter l’avis du voisin sans systématiquement se permettre de condamner moralement tous ceux qui ne pensent pas exactement comme vous.
    Notez tout de même que nos votes ont été finalement très proche des votres. Nous nous sommes abstenus sur certains quand vous vous avez voté contre. Nous n’avons pas abondé dans le sens de la majorité.
    Je ne répondrais pas à tes propos sur Jacques Daems et Claudie Jilcot, c’est juste n’importe quoi, et je ne rentrerais pas dans des échanges de ce niveau.
    Encore une fois, je ne suis pas candidat à ce jour. Merci de respecter mon cheminement et ma réflexion personnelle comme je respecte les tiens.
    Par contre, je renouvelle mon étonnement sur votre silence devant l’attitude du groupe Caudron.
    Toi qui sembles rechercher l’honnêteté … C’est quand même un comble que tu puisses laisser jouer cette mascarade, interprétée par des gens indemnisés par de l’argent public, le tout en toute impunité morale.
    Encore une fois, je n’ai rien contre les personnes. Mais puisqu’ils sont désormais clairement dissident de la majorité, ils doivent se mettre en accord et quitter leurs fonctions et leurs indemnités . Je ne demande rien d’autre.
    Enfin pour répondre à ta remarque, oui une partie de mon intervention était écrite car j’allais poser une question diverse au sujet de cette ambiguïté si le conseil s’était bien passé. Les évènements m’ont fait réagir plus vite.
    En conclusion de tout cela, j’aimerais vraiment que tu puisses évoluer sur ta façon de voir les choses.
    Que tu sois en quête de démontrer des choses condamnables, ok. Je t’ai déjà dit, et je le redis ici publiquement, j’admire ta pugnacité et soutiens ta quête de transparence de la vie publique.
    Mais j’aimerais aussi que tu arrêtes d’attaquer et de condamner par des procès d’intention tous ceux qui ont le malheur de voir les choses un peu différemment .
    Dans ton article tu me prêtes des intentions et des calculs que je n’ai pas. Tu as le droit de penser le contraire, mais est ce bien utile de balancer tes affirmations que je considère comme diffamatoires? Est ce que cela fait vraiment avancer ta cause ? Est ce que cela fait vraiment avancer le débat politique à Lambersart ? Je ne le crois pas.
    Non, et cette remarque s’adresse aussi à la dénommée Monique, il n’y a pas d’un côté un candidat parfait, et de l’autre que des personnes dévorés par des ambitions personnelles et un égo démesuré. Il y a juste des personnes qui ont une vision qui peut être différente, et cela tout simplement se respecte .
    Ne nous trompons pas d’objectif et élevons le débat en évitant les attaques personnelles de ce type. Je crois que c’est ce que les Lambersartois nous demandent. Merci

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s