Lambrexit !

« Lambersart Papers  » article du 24 septembre 2019

Christiane KRIEGER et son éminence Marc-Philippe DAUBRESSE, nous la jouent à la Britannique. Ils utilisent la même méthode que Boris JOHNSON, le 1er Ministre du Royaume Uni, pour suspendre tout débat.

Pourrions-nous dire qu’il s’agit là d’un :

« LAMBREXIT »

Faut-il craindre que les Conseillers Municipaux Lambersartois imitent les parlementaires du Royaume Uni et demandent la démission de Mme le Maire ?

Face à la contestation tout azimut de la population mais aussi au sein même de sa propre majorité, Mme le Maire, craignant les débats, tente, en dernier ressort, de repousser l’échéance du Conseil Municipal aux calendes grecques, sans respecter la périodicité des Conseils Municipaux dictée par la loi qui prévoit un conseil minimum par trimestre.

Le dernier en date s’étant déroulé le 9 mai, Mme le Maire, tout comme Boris JOHNSON est donc hors la loi !

Après avoir décidé l’annulation du Conseil Municipal du 11 juillet et avoir abandonné le projet DEBUIRE DU BUC, la voilà confrontée à la peur de perdre sa majorité sur le vote de délibérations relatives au projet PASTEUR-NADAUD.

Tiraillée entre un besoin impératif de recettes pour équilibrer son budget et la remise en question brutale de la Gestion Dynamique du Patrimoine, initiée par son prédécesseur, qu’elle a malheureusement poursuivie sans faillir, elle hésiterait même à présent, selon les derniers bruits de couloirs en mairie, à se représenter aux suffrages des Lambersartois en mars 2020.

Mais comment en est-on arrivé là ?

Tour à tour les quartiers de Lambersart se sont révoltés contre la politique immobilière dite de la « Gestion Dynamique du Patrimoine » mise en place par la majorité municipale au cours de ce mandat.

Marc-Philippe DAUBRESSE, champion du Béton à LAMBERSART, nouveau Conquérant à la mairie de Lille, prône à présent le maintien des espaces verts, il prétend avoir changé son logiciel….

Ne vous y fiez surtout pas chers électeurs Lillois !

Cela ne fait plus l’ombre d’un doute pour les Lambersartois qui l’ont pratiqué pendant plus de 28 ans, ce qu’il vous dit aujourd’hui n’a aucun fondement. Il est capable de vous mentir, droit dans les yeux, et vous dire strictement le contraire demain ou après-demain.

En effet, telle la girouette qui change d’orientation au gré du vent,

La girouette

lui change ses convictions au gré de ses intérêts du moment.

N’est-il point aller trop loin sur ce chemin ?

Un exemple récent vient justifier ces propos :

Suite à l’article publié dans le blog d’Yvon COUSIN « yvoncousin.com » La Dolce Vita qui disait ceci :

« Vous souvenez vous de ce que j’imaginais il y a quelques jours ? Faute de pouvoir trouver pour 2020 un point de chute convenable pour elle et surtout acceptable pour des colistiers, on pourrait peut-être retrouver B. ASTRUC sur la liste de son mari …à Lille !!!

En voulez-vous une preuve ?

Regardez bien le bandeau du tweet de MP. DAUBRESSE. On voit le sénateur radicalisé écolo, en médaillon, souriant, accompagné de son épouse, chemise et robe de belle et pure blancheur. Un seul défaut : ça sent un peu trop le dilettantisme des vacances sur fond de villa et de palmiers qu’on ne trouve guère à Lille et dans notre verdoyante région.

C’est le moment ! Dit leur slogan. Le moment de la dolce Vita ? »

Il est même capable, le bougre, de sacrifier la photo de sa femme, Brigitte ASTRUC-DAUBRESSE, qui, selon, les fins connaisseurs de la chose politique, ne l’aide manifestement pas à gagner des élections. La presse locale va même jusqu’à la qualifier d’encombrante.

Il suffit d’observer son compte tweeter avant et après l’article d’Yvon COUSIN……

2019-09-23 Site Tweet DAUBRESSE

Il est difficile de savoir comment son épouse a apprécié de se voir évincée promptement du médaillon mais, force est de constater, que vraiment rien n’arrête et n’arrêtera le candidat DAUBRESSE dans sa conquête de LILLE.

Ici, il a enlevé brutalement une photo qui devenait encombrante et en 2014, il avait tout simplement remplacé celle d’Yvon COUSIN par celle d’un de ses colistiers, Stéphane ACQUETTE, pourtant absent le jour de la prise de vue……

2013-12-26 Une image trafiquée

Les Lillois comme les Lambersartois auront bientôt à élire une nouvelle équipe, il semble particulièrement important avant cette élection de bien connaître le candidat tête de liste qui se présente. Le candidat, Marc-Philippe DAUBRESSE, vieux briscard de la politique, est tout à fait conscient qu’il a peu de chance de gagner cette bataille électorale mais là ne se situe pas véritablement son objectif. Il vise tout simplement la place réservée à la tête de liste de l’opposition à la MEL.

En effet, ce qui l’intéresse au plus haut point se situe au niveau de l’urbanisme. Ancien Vice-Président de la MEL en charge de l’urbanisme et de la conception du PLU2, il présidait encore, il y a peu de temps, le service qui délivrait les Permis de Construire pour beaucoup de communes de la MEL et occupait également les fonctions de Président de l’ADULM (Agence de Développement de l’Urbanisme Métropolitain). En septembre 2017, il avait même osé imiter M. FILLION en créant sa société Conseil « DADEAS » avec son épouse Brigitte ASTRUCDAUBRESSE et un avocat spécialisé, Francis DEFRENNES afin d’aider les promoteurs professionnels dans ce domaine ainsi que dans celui du développement touristique.

En résumé incontournable, il était aux manettes de beaucoup de projets urbanistiques sur le territoire de la MEL. Mais, bizarrement, il avait aussi décidé de ne pas confier l’étude et la délivrance des Permis de Construire concernant sa ville de LAMBERSART à son service à la MEL.

En tant que Président du SIVOM Nord-Ouest, il avait, en revanche, plutôt incité les communes appartenant à cet organisme territorial de confier les études et les délivrances de leurs permis de construire à ce même SIVOM Alliance Nord-Ouest.

Encore aujourd’hui, ce manque de confiance dans le service d’urbanisme qu’il présidait au sein de la MEL semble difficilement justifiable et les raisons qui ont motivé son choix tout autant…..

C’est pourquoi, la rédaction s’est penchée sur son bilan Lambersartois qui devrait éclairer le choix des futurs électeurs Lillois.

Alors, comment cela s’est-il donc passé à LAMBERSART pendant ces trop nombreux mandats de Maire ?

Comment a-t-il géré réellement l’urbanisme dans sa ville ?

Bilan : il a voulu beaucoup bétonner et vite !

Tout au long de leurs mandats respectifs, les maires successifs de la ville, Marc-Philippe DAUBRESSE et Christiane KRIEGER, ont tous deux choisi de gérer en catimini les projets immobiliers qu’ils soient privés ou publics. La réalisation et les décisions concernant les projets immobiliers, concoctés en cercle très restreint, sans partage tant au niveau des élus du Conseil Municipal qu’au niveau des Lambersartois concernés et ce, malgré les demandes répétées des élus d’opposition, malgré leurs propos tenus en Conseil municipal, les maires n’ont jamais ni abordé ni débattu l’ensemble de ces projets immobiliers et leur politique urbanistique.

Cette volonté politique de « construire à tout va«  a débuté à la fin du mandat précédent et s’est intensifiée au cours de ce dernier mandat :

– en 2013, c’est par son projet « Ville Avenir » que la contestation a débuté au sein des habitants dans le quartier de CANTELEU. La contestation fut si vive que ce projet fut totalement remis en cause et DAUBRESSE fût contraint de l’abandonner.

Néanmoins, cet abandon n’était que partie remise car elle s’est poursuivie depuis, on pourrait même dire avec un grand coup d’accélérateur :

– en 2015, c’est le projet du « stade Guy LEFORT » qui a mis le feu aux poudres et pour lequel une association « les habitants de CANTELEU » a déposé des recours. Aujourd’hui, ceux-ci ne sont toujours pas purgés alors que la ville a déjà dépensé par anticipation les recettes de cette vente 1 950 000€ , recettes couvertes par actuellement par la Banque Postale.  De plus, la ville paie des intérêts sur cette vente anticipée depuis déjà 3 ans. En cas de jugement défavorable du tribunal administratif, la ville devra rembourser ces 2M€ et sera probablement contrainte d’emprunter pour le faire.

N’aurait-il pas été si simple d’attendre que les recours soient purgés pour vendre ?

– en 2016-2017, c’est le projet du « CASTEL Saint-Gérard » accompagné par la vente d’une partie du terrain envisagée par le Maire qui a fait l’objet d’une vive contestation. Les habitants du quartier du CANON d’OR, se sont mobilisés au travers de 2 associations. Leurs actions ont fini par faire avorter ce projet de vente. La salle municipale devrait être rénovée mais sans la vente d’une partie du terrain et la réalisation d’une construction supplémentaire.

– en 2018, c’est à l’annonce de son nouveau projet de restructuration et rénovation du « Centre BOURG » de la ville que la contestation s’est une nouvelle fois exprimée. A postériori, il aura fallu plusieurs actions comme un petit référendum proposant 3 choix pour faire retomber partiellement la colère des riverains.

– en 2018, le projet du « site IZIDOM » dans le quartier de CANTELEU est contesté également. Il fait l’objet actuellement d’un recours au Tribunal Administratif.

– en 2019, le projet de l’avenue « DEBUIRE DU BUC« , présenté à la population il y a maintenant 3 mois, a été très vivement contesté par les riverains et les habitants du quartier de CANTELEU. Cette virulente désapprobation collective a entraîné tout simplement l’abandon de ce projet par Mme le Maire, Christiane KRIEGER. Cet abandon impactera directement le budget de la ville de 1 200 000€ au niveau des recettes envisagées par la majorité municipale pour équilibrer son budget.

– en 2019, les projets du « site PASTEUR » et du « site GRUSON » au sein du quartier NORD-OUEST sont aussi vivement contestés par la population qui, comme aux Conquérants aujourd’hui, se sont regroupés au sein d’un Collectif. Pour l’instant seul le site GRUSON fait l’objet d’un dépôt de permis de construire, pour le site PASTEUR aucun permis de construire n’a encore été déposé mais le projet, présenté en juin risque de faire l’objet de plusieurs recours actuellement en attente du dépôt du permis de construire.

Mme le Maire, face à cette vive contestation, vient d’informer les habitants du quartier qu’elle a décidé de revoir ce projet en organisant des réunions dans le quartier via le Proxibus. Des nouvelles versions de ce projet seront donc présentées aux habitants du quartier. Bien que le nombre de places dans le Proxibus soit restreint, Mme le Maire se refuse d’affronter à nouveau une réunion plénière. Il semble peu probable que ces nouvelles versions enchantent nombre d’habitants du quartier.

Seulement 3 permanences du Proxibus sont prévues en cette fin du mois : le vendredi 27 septembre de 16h30 à 19h00, le samedi 28 septembre de 10h00 à 12h00 et le lundi 30 septembre de 16h30 à 19h00. Si vous tenez compte des horaires de travail, les habitants du quartier n’auront accès au Proxibus qu’essentiellement le samedi matin de 10h00 à 12h00 et en nombre limité.

En effet, le Proxibus ne peut recevoir qu’un maximum de 3 personnes par présentation des projets à moins que le temps le permette et qu’il puisse être mis en place des chaises et des tables à l’extérieur…. Si on compte un minimum d’un quart d’heure par présentation, seules 25 personnes au maximum par permanence pourront avoir accès à ces nouvelles versions ce qui semble bien insuffisant au regard du nombre d’habitants concernés.

Voilà donc de nouveaux projets qui prévoient enfin de la concertation mais qui en fait ne laisse que très peu de temps pour qu’elle puisse s’exprimer.

– en 2019, le projet des MUCHAUX, là également la girouette DAUBRESSE a encore fait fort. En effet, le projet de construction de 200 à 250 logements maximum aux MUCHAUX, prévus initialement par le maire en 2012, est passé sans coup férir à 450 logements soit une augmentation avoisinant les 50% !

Sa parole serait-elle ainsi à géométrie variable ?

Serait-il capable de vous annoncer tout et son contraire quelques temps plus tard ?

Le projet des MUCHAUX semble avoir aussi pris pas mal de plomb dans l’aile.

– 2019, reste le dernier en date, il faut parler ici du projet du site TEFFRI.

Le 29 juillet 2019, suite à l’affichage du Permis de Construire, au beau milieu des vacances, Mme le maire, sans l’air d’y avoir touché, se retrouve néanmoins confrontée une fois de plus à la vindicte populaire.

En effet, le Collectif des Conquérants vient d’adresser une lettre à Mme KRIEGER, argumentée de belle façon, demandant de revoir complètement ce projet. Le Collectif des Conquérants, soutenu par environ 500 habitants du quartier, refuse totalement la mise en œuvre d’un tel Permis de Construire qui prévoit la construction de 2 immeubles en hauteur alors que les constructions dans ce quartier se limitent à R+1 avec toit en pente, permis de construire pourtant délivré fin juillet par la ville de LAMBERSART à LOGINOR.

Vous trouverez ci-dessous le contenu de cette lettre :

2019-09-23 Lettre Collectif Conquérants (1)

2019-09-23 Lettre Collectif Conquérants (3)2019-09-23 Lettre Collectif Conquérants (4)2019-09-23 Lettre Collectif Conquérants (2)

Une dernière question se pose :

Est-ce que ce projet TEFFRI sera bien le dernier à paraître en cette année 2019 ?

Pourtant, rien n’est moins sûr, car  depuis déjà plusieurs années, Marc-Philippe DAUBRESSE agit en douce dans un autre projet : le site « SION-PELICIER« . Ce site, situé rue de Lille dans le quartier du CANON d’OR, ne devrait pas tarder lui aussi à faire des vagues  ….

Le courroux des Lambersartois n’est peut-être pas encore terminé.

Manifestement à Lambersart, ça risque fort de chauffer lors du prochain Conseil Municipal si Mme le Maire veut bien se mettre rapidement en conformité avec la Loi !

Alors, comme tout à chacun sait que l’expérience est une lumière qui éclaire dans le dos, la rédaction de « Lambersart Papers » pense qu’il serait salutaire de mettre en garde nos amis et voisins les Lillois…..

Attention ! Ce candidat n’en est pas à son premier mensonge….

« Lambersart Papers » vous dit à très bientôt…..

Une réflexion sur “Lambrexit !”

  1. Cher Bernard,
    J’ai tjrs bcp de plaisir à lire tes infos, bien que devenu Wasquhalien.
    Je t’encourage vivement à continuer à nous informer de la sorte.
    Finalement, au niveau National, c’est pareil. Bcp d’effets d’annonces de la part de Macron qui se préoccupe plus de la PMA et demain la GPA que des graves pbs qui nous menacent en France et en Europe.
    Bien cordialement
    Christophe Waché

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s