Les résultats de la grande consultation pour la rénovation du Bourg sont arrivés

« Lambersart Papers » vous dira tout  ! Mardi 16 octobre 2018

Eglise Saint Calixte

En ce début d’année 2018, la mairie informait les habitants du quartier du bourg qu’une étude de la MEL, relative à la rénovation de la rue du Bourg, s’achevait et que le projet leur serait présenté dans un avenir proche.

Ce projet, initié par la Mairie et la MEL, en toute discrétion, sans y associer les élus de l’opposition, prévoyait la réfection de la rue du Bourg en alignant une partie de cette rue dans le prolongement du Belvédère près de la salle de sport de Pierre de Coubertin.

Le coût de l’opération avoisinait les 2,7 Millions d’€uro, financé à 75 % par la MEL et 25% environ par la ville.

Une  première phase débutait, en toute discrétion le 23 avril, afin de dévoyer les réseaux EDF d’ENEDIS. Pour mener à bien cette opération, 5 grands arbres très proches de l’église Saint Calixte seraient abattus à partir de la mi-mai.

La seconde phase devait, quant à elle, débuter en janvier 2019. Tous les arbres et arbustes seraient également abattus et les jardinières restantes  détruites ou déplacées. Le projet modifiait le tracé de la rue du Bourg et la voie venait frôler l’église.  La durée totale des travaux était évaluée à un peu plus de 15 mois.

Les arguments avancés par la mairie lors de la présentation aux habitants étaient censés favoriser la circulation, mettre en valeur l’église et dynamiser les commerces du quartier. La réalisation d’un terre-plein central permettrait l’alignement avec l’avenue de la Liberté.

Et là les choses se sont gâtées !

A cette annonce, un nombre important des habitants du Bourg se sont groupés au sein d’un collectif, furieux d’une part, de n’avoir pas été consultés en amont du projet, de le découvrir tout achevé, clefs en mains et, d’autre part, d’apprendre qu’il prévoyait l’abattage de 5 grands arbres situés sur la place des Frères Thomas.

Les arbres du bourg

Le collectif, fort de ses 1595 signatures s’élevait avec vigueur et détermination contre un tel projet en dénonçant le gaspillage de l’argent public, l’abattage des plus beaux arbres du quartier et la mascarade de démocratie participative, les études étant largement terminées et les travaux ayant déjà débuté.

 Face à cette bronka locale, à cette massive levée de boucliers , l’exécutif municipal décidait de revoir sa copie. Après l’été, vers la mi-septembre, il soumettait 3 projets différents à l’ensemble des foyers fiscaux de la ville, considérant que le bourg , cœur de la ville, appartenait un peu à chaque Lambersartois.

Jeudi soir, lors du Conseil municipal, Madame le Maire, Christiane KRIEGER,  et M. Christophe CAUDRON, 1er adjoint en charge de la démocratie participative et de la voirie, ont annoncé en cœur, lors d’une communication aux élus, les résultats de cette consultation.

Enregistrement des débats lors du Conseil municipal du 12 octobre 2018 :

mettez le son, il y en a pour environ 20 minutes !

En conformité avec les souhaits des Lambersartois exprimés dans cette consultation, Madame le Maire a annoncé que le projet B avait été largement plébiscité et que par conséquent, il serait mis en œuvre très prochainement.

Projet B du bourg

La MEL, responsable de ce projet, passerait une première délibération d’appel d’offre au cours du prochain Conseil de communauté le 19 octobre 2018. Le réseau ENEDIS qui avait débuté en avril serait bientôt totalement achevé et les travaux concernant la 2ème phase devraient débuter avant la fin de l’année 2018 par une mise en technique discrète des réseaux (enterrement et mise en façade des câbles : « toile d’araignée » ) pour se terminer vers la fin de l’année 2019.

La ville accompagnera le travail de la MEL avec la réalisation d’espaces verts et la mise en place de banc, un nouvel éclairage public….

Le ciel semble donc s’éclaircir au-dessus de Saint-Calixte  et la rue du Bourg dégagée !

Rue du Bourg

La majorité municipale s’est félicitée et a applaudi cet excellent choix lors du Conseil, jeudi soir. Tout en la jouant « soft » tout comme la mise « en technique discrète » des réseaux.

En effet, Madame le Maire s’est bien gardé de préciser aux membres du  Conseil, le fait que leur projet initial « projet A » avait fait un grand plouf !

Le plus mauvais score de la consultation et de loin…… 13,7% des voies.

Le collectif a donc fait bouger les lignes et les beaux tilleuls continueront à orner la place, seul les peupliers seront abattus ….

Pour en terminer avec ce sujet épineux, « Lambersart Papers » soulève une petite interrogation qui concerne le fait qu’au cours du débat, Madame le Maire a précisé à plusieurs reprises à son auditoire (Enregistrement des débats) que la sécurité du vote électronique avait été assurée et bien assurée par le logiciel de saisie et les numéros attribués à chaque foyer fiscal Lambersartois.

Il était, selon ses propos, impossible pour la ville d’en tracer la provenance (nom etc….) pour ensuite expliquer le nombre de votants dans chaque quartier et préciser les différents choix retenus par ces votants entre les 3 projets.

Curieux non ?

 » Lambersart Papers » vous souhaite une bonne lecture et vous dit à très bientôt…..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s