Les Masques tombent

Carnaval LPArticle du 16 juin 2018

« Lambersart Papers » vous dit tout !

Les fêtes de la Deûle étant terminées, « Lambersart Papers » revient aux choses sérieuses et fait tomber les masques.

Le Conseil municipal de Lambersart s’est déroulé ce jeudi 14 juin soir, il manquait 20% des élus.

Parmi ces absents, Olivier FAUCHILLE, Conseiller Municipal d’opposition, insatisfait de cette situation l’a fait savoir à Mme le Maire en lui adressant cette question orale :

« Madame le Maire,

Fixer la date du conseil municipal seulement 10 jours à l’avance n’est pas raisonnable.

Comme vous le savez, les conseillers municipaux ont d’autres engagements personnels, familiaux, professionnels ou associatifs, souvent prévus de plus longue date, que vous venez au minimum perturber, allant jusqu’à générer des absences au conseil.

Sans parler également des Lambersartois qui ne risquent pas d’être nombreux à assister au conseil dans ces conditions …

A la MEL, par exemple, les dates de conseils communautaires sont fixées pour l’année entière. Le minimum serait d’annoncer à chaque conseil la date du conseil suivant.

Vous avez là, Madame le Maire l’occasion de changer une mauvaise habitude prise par votre prédécesseur.

Merci Madame le Maire pour votre attention.

Olivier FAUCHILLE »

Mme le Maire a bien failli ne pas lui répondre, sous prétexte que sa question était arrivée hors délais. De mauvaise grâce, elle a néanmoins expliqué que fixer à l’avance les dates de Conseils municipaux relevait de l’impossible compte tenu de l’importance de la ville de Lambersart.

Pourtant la Métropole Européenne de Lille qui regroupe 90 communes parmi lesquelles des villes bien plus importantes que Lambersart, planifie ses Conseils de communauté à l’année…..

72h n’ont pas suffi à Mme le Maire pour étudier la question de M. FAUCHILLE, sa réponse laisse le commun des mortels un peu dubitatif, vous en conviendrez……

Quand Mme KRIEGER, Maire de Lambersart depuis décembre 2017, nous explique qu’élaborer un planning est une chose trop complexe pour elle, quid sa capacité à gérer le reste…..

Mais revenons donc au contenu de ce Conseil Municipal, objet de cet article !

Comme son nom l’indique, hier soir, l’opposition s’est opposée mais la chose ne fut guère facile. La maire allant jusqu’à empêcher un élu de l’opposition de terminer son intervention sous le « faux prétexte » du non-respect du règlement du Conseil municipal.

Un déni de démocratie dont la majorité municipale est malheureusement coutumière.

La question orale de M. FAUCHILLE arrive trop tard, l’intervention sans en attendre la fin de Bernard COFFYN est hors sujet …..

Les Lambersartois subissent les mêmes avatars et, en réaction, ils multiplient les pétitions et les recours en tout genre : 4 recours en justice pour la vente des terrains du stade Guy LEFORT, pétitions des habitants du Castel SaintGérard, des MUCHAUX et aujourd’hui des habitants du Bourg. Ils reprochent à la municipalité d’avancer leurs projets immobiliers dans l’ombre et de ne venir leur en parler que quand ils sont déjà ficelés.

« Lambersart Papers » conscient de cette situation depuis pas mal de temps s’est donc intéressé au sujet.

Effectivement, la gestion dynamique ou « dynamite » du patrimoine instaurée un an après les élections municipales par M. Marc-Philippe DAUBRESSE, pose questions.

Cette gestion dynamique du patrimoine ne sera pas abordée dans sa globalité dans cet article, il y aurait beaucoup trop à dire. Mais assurément, elle fera l’objet dans l’avenir d’articles spécifiques.

A travers la présentation du PLU2, le cas des terrains « SION-PELICIER » a suscité pas mal d’interventions de l’opposition au cours des derniers Conseils municipaux qui se sont traduites par son refus d’approuver plusieurs Procès-Verbaux.

A plusieurs reprises depuis avril 2017, ces terrains ont engendré des débats au cours desquels des questions précises ont été formulées par l’opposition comme dernièrement lors du Conseil du 12 avril 2018 :

« nous aimerions savoir, Mme le Maire, si oui ou non un permis de construire a été déposé par les propriétaires de ces terrains et si oui ou non un sursis à statuer a été prononcé concernant cet éventuel permis de construire ».

Questions reformulées encore hier soir puisque le contenu des réponses faites le 12 avril par Messieurs BRIFFAUT, l’Adjoint à l’urbanisme et par Marc-Philippe DAUBRESSE, ancien Maire et Vice-Président de la MEL à l’époque en charge du PLU2, avaient disparu du Procès-Verbal sous prétexte de synthèse.

Le 12 avril 2018, M. BRIFFAUT répondait en complément de la réponse de Mme le Maire à cette question :

« Oui pour compléter, effectivement il n’y a pas de permis de déposé et donc pas de sursis à statuer d’une part et d’autre part en ce qui concerne les accès….. ».

Quant à M. DAUBRESSE, il s’exprimait ainsi :

« il n’était pas possible et il n’est toujours pas possible pour n’importe quel pétitionnaire de déposer un permis de construire dense puisque si, tel avait été le cas, même s’il était conforme au zonage dans l’attente du nouveau PLU et bien nous aurions, au conditionnel, délivré un sursis à statuer.

L’outil existe, on n’a pas eu à le délivrer puisqu’il n’y pas eu de permis de construire de déposé. Ce qui explique sans doute que M. BRIFFAUT n’ait pas jugé utile dans parler en commission puisque pour parler en commission d’un projet encore faut-il qu’il en ait un. »

Or le 30 octobre 2014, une demande de permis de construire sous le n° PC 0593281400022 pour la construction d’une « Résidence Tourisme Affaire » sur 3768m² de plancher composée de 92 unités d’hébergements et d’un restaurant, a bien été déposée par le promoteur acquéreur, la Société « Océanis Promotion ».

Cette demande de permis de construire a été dûment complétée le 13 novembre 2014 en réponse aux attentes de la ville de Lambersart chargée de l’instruction du dit permis.

L’instruction a probablement traînée puisque le 6 mai 2015, un sursis à statuer a bien été opposé par la ville de Lambersart sous prétexte de la mise en révision du PLU actée par une délibération de la MEL en date du 13 févier 2015.

Photo sursis à statuer

Alors la question qui se pose aujourd’hui aux membres du Groupe « Lambersart le Cœur en Plus » est la suivante :

« Pourquoi, Mme KRIEGER, Maire actuelle de Lambersart, M. BRIFFAUT, et M. DAUBRESSE, maire de Lambersart à l’époque, ont-ils soutenu à plusieurs reprises devant le Conseil Municipal qu’aucune demande de permis de construire n’avait été déposée et par voie de conséquence qu’aucun sursis à statuer n’avait été opposé à cette demande pour les terrains SION et PELICIER ? »

Après les grands travaux de la résidence pour personnes âgées réalisés en 2015 sans permis de construire dans l’avenue de l’Hippodrome, voilà à présent un permis de construire et un sursis à statuer qui n’existent plus…….

De telles attitudes semblent difficilement justifiables et, confrontée à une telle situation, il est vraisemblable que Madame Martine AUBRY se serait exprimée ainsi :

« Quand c’est flou c’est qu’il y a un loup « 

Pour « Lambersart Papers« , une dernière question toute simple se pose :

« Comment l’assemblée des élus pourra-t-elle continuer à faire confiance à cet exécutif ? »

La rédaction de « Lambersart Papers » vous souhaite une bonne lecture et vous dit à bientôt……

La preuve écoutez donc cet extrait du Conseil Municipal :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur “Les Masques tombent”

  1. Ras bol général des lambersartois. C’est sur, et de la majorité actuelle en fin de parcours. Et madame liso qui ne parle que comme son maître le Macron. Sauf de monsieur Caudron, que je respecte.
    Cordialement à vous tous et toutes et à monsieur cousin.
    Teddy milowski
    P 06 99 99 32 48

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s