Le Feuilleton de la Location des salons continue….

Centre de Gaulle

Le 16 avril 2018, Yvon COUSIN adressait un courrier à Mme KRIEGER, Maire de Lambersart afin de, conformément à la loi en vigueur, pouvoir venir consulter les documents comptables de la ville en mairie.

Le 28 avril 2018, Madame le Maire répondait dans un courriel d’attente qu’elle avait bien reçu le courrier en question mais qu’elle ne pourrait y donner suite avant la fin du mois de mai, les employés municipaux étant surchargés de travail.

Ce report à la fin du mois de mai ne respectait déjà pas le délai d’un mois prévu par la loi. Néanmoins, elle précisait que la Directrice administrative des finances de la ville prendrait contact avec M. COUSIN après le 15 mai pour définir les modalités de cette consultation.

Le 16 avril, les élus d’opposition avaient également adressé une demande similaire au Trésorier en charge des comptes de la ville car, en 2015, lors d’un contrôle des éléments comptables la ville précédent avait volontairement fait traîner les choses et certains documents comptables n’avaient pas été présentés lors du dit contrôle en Mairie.

Le 20 mai, toujours aucune nouvelle de la Directrice des finances de la ville ?

Va-t-on faire traîner les choses comme en 2015 ?

Pourquoi, la consultation des pièces comptables nécessiterait-elle autant de temps ?

Pourtant les factures, les titres de recettes et les documents justificatifs sont classés au fur et à mesure. Il suffirait donc tout simplement de mettre à disposition un local où les élus d’opposition pourront les consulter. Il n’est pas nécessaire d’être accompagné dans cette consultation par du personnel puisse qu’elle n’engendrera aucune demande d’explication.

S’agirait-il d’un faux prétexte ?

Dans ce courriel, Mme la Maire répond à la demande de M. COUSIN et joint une copie du courrier en date du 23 février 2018 que Mme ASTRUC-DAUBRESSE a adressé à l’Académie Européenne d’Hypnose afin de régulariser la situation suite à la non application des tarifs extérieurs relative à la location des salons du Centre de Gaulle dénoncée par M. COUSIN lors du Conseil Municipal du 12 avril 2018.

2018-02-23 Lettre Astruc AEH

Dans ce courrier, Mme ASTRUC-DAUBRESSE prétend avoir appris le déménagement de Lambersart à Mons en Baroeul  de sa fille Mathilde récemment.

Qui peut croire de tels propos ?

En effet, si nous comprenons bien les propos exprimés dans ce courrier par Madame ASTRUC-DAUBRESSE, sa fille Mathilde,  en charge aujourd’hui de gérer les contacts de la clientèle et actionnaire de l’Académie Européenne d’Hypnose avec son ami Thomas DESCAZEAUX,  n’aurait pas informé sa mère de son déménagement en juin 2016 alors que sa société  occupait les salons municipaux pour y réaliser des stages de formation à l’hypnose. Stages qu’y ont perduré jusqu’en octobre 2016.

Selon donc le courrier de Mme ASTRUC-DAUBRESSE, en ne déclarant pas ce déménagement M. Thomas DESCAZEAUX et Mme Mathilde ASTRUC auraient ainsi évité à leur société l’Académie Européenne d’Hypnose de se voir appliquer le tarif de location relatif aux non Lambersartois et faire ainsi des économies estimées par sa mère Madame ASTRUC-DAUBRESSE à un montant de 1.530€ .

Comment Mme Brigitte ASTRUC-DAUBRESSE a-t-elle pu ignorer le déménagement de sa fille pendant presque 2 ans  ?

Heureusement que les élus d’opposition ont mis en exergue cette affaire qui aura au moins eu le mérite d’informer avec 23 mois de retard Mme ASTRUC-DAUBRESSE que sa fille Mathilde avait déménagé le 30 juin 2016 à Mons en Baroeul.

Et également merci aussi aux membres du groupe « Lambersart le Coeur en Plus » d’avoir permis aux contribuables Lambersartois d’avoir récupéré 1.530€ de manque à gagner.

Manifestement, nous ne sommes pas encore arrivés au bout de cette saga familiale.

« Lambersart Papers » vous souhaite bonne lecture et à très bientôt pour un autre chapitre……

 

 

 

 

 

Une réflexion sur “Le Feuilleton de la Location des salons continue….”

  1. Eh oui, ce sont toujours les mêmes, qui profitent, cela mériterait des sanctions judiciaires, avenue Jean Rousseau le bitume des trottoirs s’en va et des pissenlits poussent, j’ai écrit à la maire sans réponse, scandaleux. Mais mes impôts locaux ne baissent pas, si c’était une avenue plus cossue, cela serait vite réglé. Discrimination !
    Cordialement à monsieur cousin et à vous tous et toutes avec mon soutien.
    Teddy Milowski
    Portable 06 99 99 32 48

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s